2

Dessiner avec le cerveau droit, facile et magique.đŸ§šđŸ»â€â™€ïž

 

Mon article parle d’une technique assez incroyable qui permet d’apprendre à dessiner d’une façon tout à fait surprenante. 

En utilisant notre cerveau droit…. je vous explique tout.

Et oui, nous sommes tous dotĂ©s d’un cerveau droit et d’un cerveau gauche. Le gauche est rationnel cartĂ©sien, le droit intuitif et crĂ©atif et, devinez quoi, la majoritĂ© des cours de dessin nous apprennent Ă  dessiner d’une maniĂšre rationnelle, logique et donc pas trĂšs drĂŽle et ludique, nous pouvons donc vite nous sentir dĂ©couragĂ©.

Une femme fantastique a crĂ©e une toute autre mĂ©thode pour apprendre Ă  dessiner en s’amusant et en Ă©tant surpris par le rĂ©sultat de notre Ɠuvre. C’est le livre de Betty Edwards. J’ai dĂ©couvert une autre façon d’apprendre le dessin vraiment surprenante et maintenant je m’amuse beaucoup en dessinant, je me dĂ©tends, relaxe, je suis trĂšs heureuse du rĂ©sultat de mes dessins.

Si si , c’est possible. Je vous souhaite de vous amuser autant que moi en dessinant, en crĂ©ant.

Encore une fois le rĂ©sultat n’a aucune importance. Ce qui compte c’est le bien-ĂȘtre que l’on ressent sur le chemin de la crĂ©ation de notre dessin.

je vous propose Ă  la fin de cet article un exercice de dessin relaxant et amusant Ă  faire.

Quelles sont les différences entre le cerveau gauche et le cerveau droit.

Notre cerveau est constituĂ© de deux hĂ©misphĂšres : le cerveau gauche et le cerveau droit. Chacun a une fonction diffĂ©rente.  Nous avons tous un de ces hĂ©misphĂšres qui fonctionne plus que l’autre, en fonction de la dominance, l’individu a un mode de fonctionnement diffĂ©rent.

Caractéristiques du cerveau gauche

80 % de la population en Occident a un cerveau gauche dominant.  

Le cerveau gauche est :

. Logique 

. Cartésien 

. Spécifique 

. Il ne traite qu’une seule donnĂ©e Ă  la fois, une question Ă©gal une rĂ©ponse 

. Il est mono-tùche 

. Un pur cerveau gauche est trÚs adapté au systÚme scolaire. 

. Il peut rester dans le moment prĂ©sent et ĂȘtre concentrĂ© sur une tĂąche unique, il nous permet d’ĂȘtre organisĂ© et prĂ©cis. 

L’inconvĂ©nient majeur d’avoir un cerveau gauche dominant est le manque de crĂ©ativitĂ©.

Caractéristiques du cerveau droit

Le cerveau droit est :

. Le siùge de l’intuition

. D’une grande crĂ©ativitĂ©

. D’une grande imagination

. Les émotions sont exacerbée

. Peut avoir des idées de génie

. A une vision globale des choses

. Les sens sont exacerbés

. Grand sens de l’observation

. Grande sensibilité

. Grande empathie

. Multi-tĂąches

Le pur cerveau droit peut avoir des difficultĂ©s Ă  s’intĂ©grer socialement, il se sent en dĂ©calage avec le reste de la population majoritairement cerveau gauche.
Quoi qu’il en soit, nous avons tous bien-sĂ»r ces deux cerveaux en nous. Ces deux hĂ©misphĂšres sont essentiels pour vivre, l’idĂ©al est de crĂ©er un Ă©quilibre entre les deux.

Le livre de Betty Edwards

Un livre fantastique pour permettre un apprentissage facile du dessin.

Le livre de Betty Edwards est passionnant et rĂ©volutionnaire, c’est une toute autre façon d’apprendre Ă  dessiner. Cette technique peut sembler complĂštement dĂ©routante pour un pur cerveau gauche analytique. C’est surprenant de tester cette nouvelle façon de dessiner. En appliquant les rĂšgles donnĂ©es dans ce livre, un dĂ©butant en dessin sera surpris du rĂ©sultat.
Le principe du livre est trĂšs simple, si je sais regarder, je sais dessiner !
Le dessin, c’est un Ă©tat de conscience, accueillir les freins qui viennent nous bloquer. Avant de dessiner, nous allons toucher le sujet avec les yeux (objet, paysage ou personnages), j’adore ce concept.
Touchez les objets, mĂȘme Ă  distance, lentement avec le doigt.
Ce qui nous bloque dans le dessin, c’est le cerveau gauche, le mental, il nous donne des informations comme c’est pas droit, trop grand …. accueillir ce jugement. Passer du monde coupĂ© en deux au monde unifiĂ©. Si un jugement n’est pas accueilli, il est encore plus fort.
Jusqu’à 8 – 9 ans l’enfant dessine sans jugement, en grandissant nous nous jugeons sĂ©vĂšrement.

Une fois adulte, nous sommes convaincus d’ĂȘtre mauvais en dessin, que c’est trop compliquĂ©,
que seules les personnes douĂ©es, dotĂ©es des bons gĂšnes…. sont capable de dessiner. Et bien non !
Je suis convaincue comme Betty Edwards que sont nos principaux barrages Ă  l’apprentissage du dessin sont nos croyances limitantes. Ces croyances ont Ă©tĂ© mises en place depuis l’enfance.

L’école nous apprend uniquement Ă  penser de maniĂšre logique, raisonnable, efficace, Ă  apprendre et appliquer les rĂšgles.
Pour trouver du plaisir et apprendre Ă  dessiner il faut mettre de cĂŽtĂ© les mĂ©thodes acquises dans d’autres domaines (l’écriture, le calcul, la logique….).

Petits exercices tirés de ce livre, mes deux préférés.

Le contour pur ou Ă  l’aveugle et le contour modifiĂ©

Le contour pur sans regarder la feuille et le dessin de contour modifié (on regarde la feuille de temps en temps)

J’adore ces 2 exercices, ils permettent d’aller de plus en plus dans la dĂ©tente, la tranquillitĂ©, la paix. Lorsque je rentre du travail parfois fatiguĂ©e et tendue, je m’assoie Ă  mon bureau, je prends une feuille blanche, un stylo noir, je choisis un modĂšle. En gĂ©nĂ©ral une personne ou un animal trouvĂ© dans un magazine et qui m’inspire. Et lĂ , la magie opĂšre, mon corps commence dĂ©jĂ  Ă  se dĂ©tendre car il sait ce qui va se passer. Le temps s’arrĂȘte, Ă  partir du moment oĂč je commence le dessin de contour modifiĂ©, ma perception du temps se modifie. Comme le dit Betty Edwards « l’état de conscience est lĂ©gĂšrement altĂ©ré ». Ma perception de l’espace et du temps est modifiĂ©e de maniĂšre plutĂŽt euphorisante.
L’exercice consiste Ă  dessiner sans regarder sa feuille, c’est tellement dĂ©routant pour notre cerveau gauche, logique, que notre mental se dĂ©connecte instantanĂ©ment, laissant enfin sa place au cerveau droit. Notre cerveau crĂ©atif et intuitif est lĂ , c’est magique !
L’exercice est simple, nos yeux suivent le contour de notre modĂšle, simplement, lentement et la main dessine en mĂȘme temps que nos yeux suivent le contour. Ceci sans regarder sa main.

C’est un peu le principe du pantographe.

Je vous propose de regarder ma petite vidéo sur facebook, les explications vous sembleront plus simple, je pense.

BONjour,J’espĂšre que vous allez tous trĂšs bien.Ce matin, j’ai eu envie de vous faire une petite vidĂ©o, totalement improvisĂ©e, la premiĂšre. Une nouvelle expĂ©rience pour moi. J’espĂšre que cela va vous plaira. Vous donner envie de crĂ©er. Si vous avez aimĂ©, dites le moi et j’en ferai d’autres, peut-ĂȘtre mĂȘme en direct.đŸ˜˜đŸ˜˜đŸ˜˜đŸ˜˜đŸ˜˜đŸ§šđŸ»â€â™€ïžJefeemoimaime.com

Publiée par Je Fée moi m'Aime sur Vendredi 17 août 2018

Ce que j’en pense

L’exercice de concours modifiĂ© est pour moi trĂšs puissant pour entrer dans un Ă©tat de dĂ©tente absolue. La notion de temps disparaĂźt, ma sĂ©ance se dĂ©roule en 2 parties, cela dure en gĂ©nĂ©ral une petit heure. Cela pourrait durer 2 ou 3 heures, mon ressenti est d’avoir passĂ© 10 min Ă  dessiner.
Tout d’abord, le dessin de contour modifiĂ©, exercice proposĂ© par Betty Edwards, j’ai rajoutĂ© une seconde partie, celle oĂč je rajoute les couleurs et petits motifs. Je n’arrive pas Ă  m’arrĂȘter avant d’avoir terminĂ©. C’est comme si je faisais un coloriage, je colorie mon dessin, ou j’anime mon dessin avec des petits motifs que tout le monde sait faire, c’est extra.

Exercices euphorisants :

1) Exercices de contour modifié.

Je suis avec mes yeux le contour de ce que je veux dessiner, lentement, simplement. Ma main avec le stylo dessine sur la feuille blanche. Je ne regarde pas ma feuille. Ma main dessine le contour du personnage que je veux dessiner et que je suis avec mes yeux. Lorsque je passe d’un trait Ă  un autre, je regarde ma main pour repositionner mon stylo dans la continuitĂ© du prĂ©cĂ©dent trait. Et je recommence Ă  suivre le contour avec mes yeux, la main fait le reste. Une fois mon dessin terminĂ©, j’admire le rĂ©sultat. C’est surprenant de voir Ă  quel point on est juste.

2) Coloriage et répétition de petits motifs.

A l’intĂ©rieur de ce magnifique coloriage que je viens de crĂ©er, je peux mettre des couleurs, dessiner des petits motifs rĂ©pĂ©titifs, des motifs trĂšs simples.
Il ne me reste plus qu’à apprĂ©cier le rĂ©sultat, et de savourer la dĂ©tente qui a envahi mon cƓur et mon esprit. L’idĂ©al pour progresser avec la technique du dessin de contour modifiĂ© est de pratiquer cet exercice rĂ©guliĂšrement, pourquoi pas tous les jours. Un instant mĂ©ditatif et ressourçant oĂč le mental n’intervient pas.

 

Je recommande de faire cet exercice le plus souvent possible, voire tous les jours, afin d’avoir un temps pour soi de dĂ©tente tous les jours et aussi progresser en dessin.

Le livre de Betty Edwards comporte Ă©normĂ©ment d’exercices, vous pouvez progresser en dessin d’une maniĂšre fulgurante, notamment pour dessiner des portraits trĂšs ressemblants.

Moi, je vous ai montrĂ© un exercice ludique qui m’amuse beaucoup.

Vous avez aussi le cahier d’exercices qui est trĂšs bien fait et progressif, il existe aussi des ateliers qui donnent des cours de dessin en lien avec la technique de Betty Edward.

J’espĂšre que cet article vous sera utile. N’hĂ©sitez pas Ă  me poster vos commentaires, j’adore vous lire.

 

Virginie Vezie
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments