2

Dessiner avec le cerveau droit, facile et magique.🧚🏻‍♀️

 

Mon article parle d’une technique assez incroyable qui permet d’apprendre à dessiner d’une façon tout à fait surprenante. 

En utilisant notre cerveau droit…. je vous explique tout.

Et oui, nous sommes tous dotés d’un cerveau droit et d’un cerveau gauche. Le gauche est rationnel cartésien, le droit intuitif et créatif et, devinez quoi, la majorité des cours de dessin nous apprennent à dessiner d’une manière rationnelle, logique et donc pas très drôle et ludique, nous pouvons donc vite nous sentir découragé.

Une femme fantastique a crée une toute autre méthode pour apprendre à dessiner en s’amusant et en étant surpris par le résultat de notre œuvre. C’est le livre de Betty Edwards. J’ai découvert une autre façon d’apprendre le dessin vraiment surprenante et maintenant je m’amuse beaucoup en dessinant, je me détends, relaxe, je suis très heureuse du résultat de mes dessins.

Si si , c’est possible. Je vous souhaite de vous amuser autant que moi en dessinant, en créant.

Encore une fois le résultat n’a aucune importance. Ce qui compte c’est le bien-être que l’on ressent sur le chemin de la création de notre dessin.

je vous propose Ă  la fin de cet article un exercice de dessin relaxant et amusant Ă  faire.

Quelles sont les différences entre le cerveau gauche et le cerveau droit.

Notre cerveau est constitué de deux hémisphères : le cerveau gauche et le cerveau droit. Chacun a une fonction différente.  Nous avons tous un de ces hémisphères qui fonctionne plus que l’autre, en fonction de la dominance, l’individu a un mode de fonctionnement différent.

Caractéristiques du cerveau gauche

80 % de la population en Occident a un cerveau gauche dominant.  

Le cerveau gauche est :

. Logique 

. Cartésien 

. Spécifique 

. Il ne traite qu’une seule donnée à la fois, une question égal une réponse 

. Il est mono-tâche 

. Un pur cerveau gauche est très adapté au système scolaire. 

. Il peut rester dans le moment présent et être concentré sur une tâche unique, il nous permet d’être organisé et précis. 

L’inconvénient majeur d’avoir un cerveau gauche dominant est le manque de créativité.

Caractéristiques du cerveau droit

Le cerveau droit est :

. Le siège de l’intuition

. D’une grande créativité

. D’une grande imagination

. Les émotions sont exacerbée

. Peut avoir des idées de génie

. A une vision globale des choses

. Les sens sont exacerbés

. Grand sens de l’observation

. Grande sensibilité

. Grande empathie

. Multi-tâches

Le pur cerveau droit peut avoir des difficultés à s’intégrer socialement, il se sent en décalage avec le reste de la population majoritairement cerveau gauche.
Quoi qu’il en soit, nous avons tous bien-sûr ces deux cerveaux en nous. Ces deux hémisphères sont essentiels pour vivre, l’idéal est de créer un équilibre entre les deux.

Le livre de Betty Edwards

Un livre fantastique pour permettre un apprentissage facile du dessin.

Le livre de Betty Edwards est passionnant et révolutionnaire, c’est une toute autre façon d’apprendre à dessiner. Cette technique peut sembler complètement déroutante pour un pur cerveau gauche analytique. C’est surprenant de tester cette nouvelle façon de dessiner. En appliquant les règles données dans ce livre, un débutant en dessin sera surpris du résultat.
Le principe du livre est très simple, si je sais regarder, je sais dessiner !
Le dessin, c’est un état de conscience, accueillir les freins qui viennent nous bloquer. Avant de dessiner, nous allons toucher le sujet avec les yeux (objet, paysage ou personnages), j’adore ce concept.
Touchez les objets, mĂŞme Ă  distance, lentement avec le doigt.
Ce qui nous bloque dans le dessin, c’est le cerveau gauche, le mental, il nous donne des informations comme c’est pas droit, trop grand …. accueillir ce jugement. Passer du monde coupĂ© en deux au monde unifiĂ©. Si un jugement n’est pas accueilli, il est encore plus fort.
Jusqu’à 8 – 9 ans l’enfant dessine sans jugement, en grandissant nous nous jugeons sĂ©vèrement.

Une fois adulte, nous sommes convaincus d’être mauvais en dessin, que c’est trop compliqué,
que seules les personnes douĂ©es, dotĂ©es des bons gènes…. sont capable de dessiner. Et bien non !
Je suis convaincue comme Betty Edwards que sont nos principaux barrages à l’apprentissage du dessin sont nos croyances limitantes. Ces croyances ont été mises en place depuis l’enfance.

L’école nous apprend uniquement à penser de manière logique, raisonnable, efficace, à apprendre et appliquer les règles.
Pour trouver du plaisir et apprendre Ă  dessiner il faut mettre de cĂ´tĂ© les mĂ©thodes acquises dans d’autres domaines (l’écriture, le calcul, la logique….).

Petits exercices tirés de ce livre, mes deux préférés.

Le contour pur ou à l’aveugle et le contour modifié

Le contour pur sans regarder la feuille et le dessin de contour modifié (on regarde la feuille de temps en temps)

J’adore ces 2 exercices, ils permettent d’aller de plus en plus dans la détente, la tranquillité, la paix. Lorsque je rentre du travail parfois fatiguée et tendue, je m’assoie à mon bureau, je prends une feuille blanche, un stylo noir, je choisis un modèle. En général une personne ou un animal trouvé dans un magazine et qui m’inspire. Et là, la magie opère, mon corps commence déjà à se détendre car il sait ce qui va se passer. Le temps s’arrête, à partir du moment où je commence le dessin de contour modifié, ma perception du temps se modifie. Comme le dit Betty Edwards « l’état de conscience est légèrement altéré ». Ma perception de l’espace et du temps est modifiée de manière plutôt euphorisante.
L’exercice consiste à dessiner sans regarder sa feuille, c’est tellement déroutant pour notre cerveau gauche, logique, que notre mental se déconnecte instantanément, laissant enfin sa place au cerveau droit. Notre cerveau créatif et intuitif est là, c’est magique !
L’exercice est simple, nos yeux suivent le contour de notre modèle, simplement, lentement et la main dessine en même temps que nos yeux suivent le contour. Ceci sans regarder sa main.

C’est un peu le principe du pantographe.

Je vous propose de regarder ma petite vidéo sur facebook, les explications vous sembleront plus simple, je pense.

Ce que j’en pense

L’exercice de concours modifiĂ© est pour moi très puissant pour entrer dans un Ă©tat de dĂ©tente absolue. La notion de temps disparaĂ®t, ma sĂ©ance se dĂ©roule en 2 parties, cela dure en gĂ©nĂ©ral une petit heure. Cela pourrait durer 2 ou 3 heures, mon ressenti est d’avoir passĂ© 10 min Ă  dessiner.
Tout d’abord, le dessin de contour modifié, exercice proposé par Betty Edwards, j’ai rajouté une seconde partie, celle où je rajoute les couleurs et petits motifs. Je n’arrive pas à m’arrêter avant d’avoir terminé. C’est comme si je faisais un coloriage, je colorie mon dessin, ou j’anime mon dessin avec des petits motifs que tout le monde sait faire, c’est extra.

Exercices euphorisants :

1) Exercices de contour modifié.

Je suis avec mes yeux le contour de ce que je veux dessiner, lentement, simplement. Ma main avec le stylo dessine sur la feuille blanche. Je ne regarde pas ma feuille. Ma main dessine le contour du personnage que je veux dessiner et que je suis avec mes yeux. Lorsque je passe d’un trait à un autre, je regarde ma main pour repositionner mon stylo dans la continuité du précédent trait. Et je recommence à suivre le contour avec mes yeux, la main fait le reste. Une fois mon dessin terminé, j’admire le résultat. C’est surprenant de voir à quel point on est juste.

2) Coloriage et répétition de petits motifs.

A l’intérieur de ce magnifique coloriage que je viens de créer, je peux mettre des couleurs, dessiner des petits motifs répétitifs, des motifs très simples.
Il ne me reste plus qu’à apprécier le résultat, et de savourer la détente qui a envahi mon cœur et mon esprit. L’idéal pour progresser avec la technique du dessin de contour modifié est de pratiquer cet exercice régulièrement, pourquoi pas tous les jours. Un instant méditatif et ressourçant où le mental n’intervient pas.

 

Je recommande de faire cet exercice le plus souvent possible, voire tous les jours, afin d’avoir un temps pour soi de dĂ©tente tous les jours et aussi progresser en dessin.

Le livre de Betty Edwards comporte Ă©normĂ©ment d’exercices, vous pouvez progresser en dessin d’une manière fulgurante, notamment pour dessiner des portraits très ressemblants.

Moi, je vous ai montrĂ© un exercice ludique qui m’amuse beaucoup.

Vous avez aussi le cahier d’exercices qui est très bien fait et progressif, il existe aussi des ateliers qui donnent des cours de dessin en lien avec la technique de Betty Edward.

J’espère que cet article vous sera utile. N’hĂ©sitez pas Ă  me poster vos commentaires, j’adore vous lire.

 

Virginie Vezie
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments